Les Virtuoses d’American Crew - Julien Fouillet

C’est avec plaisir que nous avons rencontré Julien Fouillet, coiffeur-barbier à l’Atelier 216 à Caen. Il a partagé avec nous son histoire et ses conseils de professionnels.

1- Bonjour Julien, nous allons commencer par une petite présentation, si vous pouvez nous parler un peu de vous.

Je m’appelle Julien, j’ai 33 ans et j’ai commencé la coiffure il y a 19 ans. J’ai fait mon apprentissage à Caen, chez Hélie coiffure, un salon avec une réputation importante car Raymond Hélie et son père étaient champions du monde de coiffure. C’est là-bas que j’ai appris le métier de coiffeur et de barbier.

J’ai par la suite travaillé chez Cynthia Barbé, qui plus tard est devenue mon associée et avec qui j’ai ouvert l’Atelier 216 à Caen.

2- Pourquoi avoir choisi ce métier ?

Depuis tout jeune je suis passionné par la coiffure, dès l’âge de 12 ans je savais que je voulais en faire mon métier. Ça me tenait vraiment à coeur et dès mon apprentissage, j’ai su que je ne m’étais pas trompé.

Ce qui me plait dans ce métier, c’est le côté artistique mais surtout le contact client. J’adore discuter avec les gens, chaque personne et chaque rendez-vous est différent. Il n’y a pas de routine dans ce métier, quand je me lève je ne vais pas travailler, je vais exercer ma passion.

3- Depuis combien de temps l’Atelier 216 existe-t-il ?

Nous avons ouvert l’Atelier 216 il y a 5 ans, avec mon associé, Cynthia Barbé. Je suis le responsable, quant à Cynthia, elle est la gérante et s’occupe aussi de son autre salon.

Nous coiffons aussi bien les hommes que les femmes et notre spécificité est d’avoir un corner barbier. Et depuis quelque temps, je forme mon apprentie qui m’aide beaucoup et qui est très douée.

4- On voit de plus en plus de barbers shops ouvrir depuis quelque temps, pensez-vous que c’est un effet de mode ou que c’est une réelle volonté de la part des hommes de faire plus attention à eux ?

Au début, je pensais que ça resterait une tendance éphémère. Mais je m’aperçois au fil du temps que les hommes ont du mal à se séparer de leur barbe donc ça va durer. Ils veulent prendre soin d’eux, avoir du style, que ce soit avec leur coiffure, leur vêtement, leur barbe.

Et aller chez le barbier répond à toutes ces exigences. C’est un vrai rituel, un moment privilégié, de détente, de soin…

5- D’ailleurs, quels sont les styles de coiffures et de barbes en vogue en ce moment ?

On a eu les barbes longues pendant un moment, qui allongent énormément le visage. Ces temps-ci, on revient sur des barbes plus courtes, plus carrées qui entourent et qui définissent la forme réelle du visage. Les barbes se raccourcissent aussi en été, pendant les vacances afin de ne pas avoir à s’en occuper.

Au niveau de la coiffure, on reste sur des coupes dégradées, très courtes sur les côtés mais qui finissent avec beaucoup de longueur sur le dessus.

6- On peut voir qu’American Crew est présent dans votre salon, quelle est votre histoire avec la marque ?

C’est une marque que je connais depuis une dizaine d’années, mais avec qui je ne travaillais pas au début. On a par la suite pris un tournant : ne plus faire comme les autres, donner du caractère au salon.

Nous avons décidé de faire des stages à l’Académie Revlon Professional, où j’ai découvert American Crew. J’ai pu essayer les produits que j’ai trouvé extraordinaires, j’ai vraiment aimé la marque, l’univers, les packagings, les odeurs, avoir quelque chose de 100% masculin. La marque a tout ce qu’il faut pour le rasage sans être trop large non plus, c’est très précis et d’une qualité exceptionnelle.

7- On dit qu’il est facile de se confier à son coiffeur ? Avez-vous ce type de relation avec vos clients ? Avez-vous créé des relations particulières ?

J’ai des clients très fidèles, même lorsque j’ai changé de salon une grande partie de ma clientèle m’a suivi. Par exemple, il y a un client que je coiffe depuis presque 15 ans, il vient me voir depuis tout ce temps, car je connais ses cheveux et je sais ce qu’il veut.

Parfois ça devient une relation amicale voire familiale car on se voit régulièrement, on passe beaucoup de temps ensemble et on peut aussi se retrouver en dehors du salon pour aller boire un verre. Cela va plus loin que la relation coiffeur client, ils font partie de moi. Je leur donne des conseils qui vont au-delà de la coiffure, mais ça va aussi dans les deux sens, il y a un véritable échange.

8- Et pour finir, pourriez-vous nous donner un petit secret ou un conseil de pro pour être au top ?

Prendre une bonne douche avec le gel 3 en 1 American Crew, qui permet de laver les cheveux, la barbe et le corps en même temps. Ne pas forcément se tailler la barbe, la laisser respirer, bien s’hydrater et utiliser de bons produits pour se sentir bien toute la journée.

Nous avons aussi demandé à Julien de se prêter à l’exercice du portrait chinois.

-si vous étiez une coiffure ? Pompadour

-si vous étiez un style de barbe ? Hipster

-si vous étiez un instrument de coiffure ? Rasoir Sabre

-si vous étiez une période marquante dans l’histoire de la coiffure ? Année 50

- si vous étiez une icône ? Mon maitre d’apprentissage Raymond Hélie

- si vous étiez un produit American Crew ? Ultra Gliding Shave Oil


Un grand merci à Julien pour nous avoir accordé cette interview !

Et si vous avez envie d’en savoir plus ou de vous faire chouchouter, voici quelques informations !

L’Atelier 216 Coiffure et Barbier

216 rue Caponière 14000 Caen

Téléphone : 02 31 74 47 50

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt afin d’améliorer votre navigation sur le site, à des fins publicitaires et statistiques, et afin de pouvoir partager des contenus avec d’autres personnes. Cliquez ici pour en savoir plus et paramétrer vos cookies
Chargement Chargement